Nous vous offrons la LIVRAISON GRATUITE dans un rayon de 10 km de la boutique

Si vous êtes intéressé à changer certaines de vos habitudes de consommation, il se peut fort bien que le zéro déchet vous interpelle. Aussi, il se peut fort bien que vous ne saviez pas par où commencer et comment vous y prendre. Il est normal de tout remettre en question et de ne pas savoir ce qui est bon et juste de faire pour avoir un réel impact dans les gestes que nous pesons quotidiennement. Il est bien important de comprendre que nous ne sommes pas parfaits et qu’il est difficile de changer ses habitudes surtout si nous les pratiquons tous les jours depuis un certain nombre d’années. Surtout, ne vous mettez pas de pression car il n’y existe pas UNE bonne façon de faire les choses mais bien d’adapter des habitudes qui vous ressemblent selon votre mode de vie.  

Avant toute chose, nous allons nous familiariser avec certains principes de base qui vous aideront à comprendre comment réduire peu à peu vos déchets : le meilleur déchet est celui que vous ne produisez pas. Rappelez-vous que chaque petit geste compte et  que les questionnements sont essentiels afin de trouver votre place dans ce monde de consommation. Voici les cinq principes de base pour tendre vers la réduction de déchets : REFUSER, RÉDUIRE, RÉUTILISER, RECYCLER, RÉINVENTER.

 

REFUSER

Pour diminuer sa consommation de déchets, il faut apprendre à dire « non merci, ce n’est pas nécessaire ». Tout d’abord, il faut comprendre que vous avez le droit de refuser ce dont vous n’avez pas réellement besoin. Dans notre vie, on nous propose continuellement des objets qui se transformeront probablement en déchets. Il m’est arrivé plusieurs fois de me faire demander si je voulais une bouteille chez des amies, ou encore de me faire mettre mes courses dans un sac de plastique.  Bien vite, vous allez reconnaitre les situations qui vont vous permettre de refuser des objets anodins et qui ne se transformera pas en déchet car vous allez refuser de la consommer.

 

RÉDUIRE

Pour diminuer sa consommation de déchets, il faut réduire ce dont nous avons de besoin et ne pouvons pas refuser. La consommation se base sur l’utilisation des choses et des biens afin de satisfaire un besoin personnel. Trop souvent, nous achetons impulsivement, nous voyons quelque chose et l’achetons sans trop réfléchir et se poser des questions. Il faut apprendre à se questionner et réfléchir à ce dont nous avons réellement envie et besoin. Est-ce que cet objet ou ce bien est nécessaire dans mon quotidien? Attendre avant d’acheter quelque chose nous permet de poser une action réfléchit face à cet objet.  Il faut savoir que cet objet sera toujours là où nous l’avons vu la semaine d’après, et oui. Réduire sa consommation, signifie également de réfléchir à quel bien sera un déchet dans le futur et comment trouver une alternative afin qu’il n’en devienne pas un. Vous serez bien surpris de trouver plusieurs alternatives aux objets consommés mais de façon zéro-déchet.

 

RÉUTILISER

Pour réduire notre consommation de déchets, il faut réutiliser ce que nous consommons, que nous pouvons ni refuser, ni réduire. Emprunter et échanger des objets sont essentiel afin de réussir cette étape. Il existe plein de sites internet de partage d’objets. Par exemple, pourquoi ne pas proposer de prêter votre appareil à raclette en échange d’emprunter la machine à coudre quand vous en avez besoin ? Pensez à emprunter des livres à la bibliothèque et d’aller à la ludothèque pour les jouets des enfants ! Plusieurs actions vont vous permettent de réutiliser les objets et leur donné une deuxième vie. Réparer les objets au lieu de tout de suite jeter les objets cassés, essayez de les réparer et à la base investissez dans de bons produits qui ne tomberont pas en panne au bout de quelques utilisations. Vous pouvez également réinventer l’utilisation d’un objet. Un vase peut servir de pot à crayon, vos ampoules usagées peuvent devenir de super objets de déco et vos vieux t-shirts troués peuvent se transformer en petites pochettes pour acheter vos courses en vrac.

 

RECYCLER

Pour réduire notre consommation de déchets, il faut recycler les déchets restants qui ne peuvent ni être refusés, ni réduit et ni réinventer. William McDonough a dit «Le recyclage est un cachet d’aspirine qui tenterait de soulager une gueule de bois collective plutôt sévère… la surconsommation». On pense souvent que c’est la première étape mais en réalité le recyclage n’est pas une solution durable car les processus nécessitent beaucoup d’énergie et sont parfois polluant. Le recyclage n’est qu’une solution transitoire : le plastique, par exemple, ne peut être recyclé qu’une seule fois et deviendra donc un déchet dans tous les cas. D’ailleurs il faut savoir qu’au Québec, on recycle que 79 % du papier et du carton, 49 % du métal et 13% à 18% du plastique et du verre.  Il faut alors essayer de suivre au maximum les étapes précédentes mais pour certains produits qui ne sont vendus qu’avec un emballage, il ne vous reste plus qu’à  trier. Vous pouvez vous renseigner auprès de votre ville pour connaître les pratiques en ce qui concerne le recyclage.

Vous pouvez utiliser des outils comme l’application «Ça va où ?» qui vous aide à savoir comment vous départir des produits dont vous n’avez plus besoins, ceux qui sont destinés à l’écocentre comme ceux à mettre au bac de recyclage. Cette application fonctionne selon votre ville ou municipalité.

 

Composter, le reste

Pour réduire votre consommation de déchets, il faut composter les déchets alimentaires restants qui n’ont pas pu être réduits ou réutiliser en autre chose.  Bien que le composte ne soit pas une solution pour contrer le gaspillage alimentaire, cela peut vous aider à réduire presque du tiers vos denrées alimentaires. Il faut comprendre qu’il est important de passer par les autres étapes afin d’essayer de réduire au maximum le gaspillage qui provient de notre épicerie. Plusieurs denrées peuvent être réutilisées avant d’être composté, le mac de café pour faire des exfoliants, des retailles de légumes pour faire du bouillon de légumes et les pelures d’agrumes pour faire des nettoyants maison.

Vous avez aimé cet article?

Abonnez-vous à notre infolettre!